L’histoire ne s’arrête pas là, elle commence juste …

L’histoire ne s’arrête pas là, elle commence juste …

La population réunionnaise, qui a suivi l’aventure grâce aux médias et sur les réseaux sociaux, espère maintenant pouvoir couler dans l’urne le bulletin de vote pour les Citoyens tirés au sort.

Commence alors la collecte de dons pour financer l’impression des 650 000 bulletins de vote qui seront dans les bureaux de vote et des professions de foi envoyées à tous les électeurs.
Grâce aux talents et à la motivation des membres de l’équipe, des affiches sont réalisées puis collées par des bénévoles sur les 650 panneaux dédiés devant les bureaux de vote aux 4 coins de l’île.

Un clip de campagne est même réalisé et partagé sur les réseaux sociaux pour faire passer le message : « Tout domoun lé kapab ! »
Capable de proposer des projets.
Capable de donner son avis.
Capable de participer aux décisions.

Quelque soit le résultat des urnes, les Citoyens tirés au sort ont déjà gagné :

– en démontrant la pertinence et la faisabilité d’une liste composé d’électeurs choisis au hasard et appelés pour un temps donné à représenter l’ensemble de la population.

– en faisant confiance aux citoyens pour prendre des décisions de bon sens face à la complexité des enjeux politique, comme c’est déjà le cas pour les jurés d’assises.

– en posant dans le débat politique la question de l’éthique, comme fondement même de la relation de confiance entre le peuple et ses représentants au Conseil Régional.

Le scrutin du 6 décembre 2015 marquera une étape dans l’histoire politique réunionnaise. Les électeurs de la Réunion seront les premiers à pouvoir voter pour une liste de 47 Citoyens tirés au sort.

Seul dans l’isoloir, les réunionnais sont-ils prêts à voter pour eux ?
Faudra-t-il attendre encore le 13 décembre ou encore 6 ans pour que les réunionnais puissent prendre en main leur destin ?
Ou répondront-ils massivement à l’appel lancé par les Citoyens tirés au sort pour participer activement à ce projet de société innovant ?

Toujours est-il que le tirage au sort et l’engagement éthique des Citoyens tirés au sort associés à des outils de participation citoyenne apparaissent à ce jour comme la seule alternative crédible pour lever les freins politiques qui paralysent le développement de la Réunion.

Ce poste a été rédigé par

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *